MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Jeunes Communistes des Hauts de Seine (MJCF92)

Jeunes Communistes des Hauts de Seine (MJCF92)

Des papiers pour Youssouf et tous ses camarades

 
 

le 03 décembre 2013

     
     

    L’histoire de Youssouf, 18 ans, lycéen à Paul Langevin à Nanterre, a ému et mobilisé nombre d’adultes et de lycéens. C’est par dizaines qu’ils ont été présents dans la salle d’audience, mais aussi derrière les barrages de police, pour assister finalement à sa libération par le juge des libertés et de la détention.

     

    L’histoire de Youssouf n’est pas si originale : le 22 novembre, trois jours plus tôt, 200 lycéens et enseignants de Chérioux (Vitry-sur-Seine, 94) se sont mobilisés pour deux élèves qui avaient reçu de la préfecture des OQTF (obligation de quitter le territoire français). Réunis en assemblée générale le matin, les élèves et leurs enseignants ont décidé de porter leurs pétitions en préfecture et demandé à être reçus en audience. La délégation est ressortie avec des titres de séjour pour les deux lycéens au titre de la vie privée et familiale.

     

    À Nanterre, en janvier 2012, c’est Vadim, un lycéen moldave de Joliot Curie, qui se voyait régularisé ainsi que sa mère. La mère venait de recevoir une OQTF mais le dossier a été réglé en 24 heures suite – là encore - à la mobilisation de plus de 200 lycéens de Joliot qui se sont rendus, avec leurs enseignants, en manifestation devant la préfecture.

     

    On pourrait évoquer des cas plus extrêmes encore où les mobilisations des lycéennes et lycéens ont permis de faire revenir et régulariser des expulsés : c’est le cas avec la jeune Suzylène, lycéenne du LP Valmy à Colombes. Expulsée en octobre 2006 vers le Cap Vert. Elle a alors 18 ans. Suite à une intense mobilisation, elle reviendra le 3 février suivant. Toujours à Valmy, en 2010 : Mohamed, marocain de 18 ans ou Taoufik du LP Louis-Girard à Malakoff.

     

    Il est hors de question que le gouvernement qui avait renoncé aux expulsions de lycéens quand les élèves étaient dans la rue, les reprenne dès que les manifestations cessent.

     

    La loi doit changer, l'interdiction de l'expulsion des scolaires imposée dans les faits par les manifestations lycéennes doit entrer dans les textes et entraîner la régularisation de droit des scolaires et de leurs familles.

     

    C'est pourquoi le MJCF92 ainsi que de nombreux syndicats, partis politiques, associations appelent à un rassemblement mercredi 11 décembre à 14h devant la préfecture de Nanterre !

     

    Des papiers pour Youssouf et tous ses camarades